Les applications et les outils les plus utiles pour les RP et les journalistes.

La technologie offre aujourd’hui beaucoup de nouvelles possibilités et de moyens de se simplifier le travail. Il y a un foisonnement de nouvelles applications et de nouveaux produits dans lesquels nous sommes un peu perdus et nous avons donc intérrogé des professionnels afin de débrousailler un peu le chemin et savoir quels sont les meilleurs outils. Lise Cudin, Responsable Marketing à l’agence Oxygen, est la première à nous livrer ses outils indispensables pour une bonne journée de travail !

 

Les outils collaboratifs

Il est 9h30, c’est l’heure de mettre ma dernière playlist Spotify et hop direction le vieux Lille pour aller bosser. Chez Oxygen, agence conseil en communication média spécialisée dans l’influence, les RP et le digital, nous travaillons beaucoup en équipe. Avec Google Drive ou encore Slack nous collaborons efficacement avec nos 12 agences. Pour ma part, je trouve que Hangout simplifie bien la vie avec la messagerie instantanée et le partage d’écran sur vidéos conférence. Puis pour ma gestion de projet j’utilise Freedcamp, un bon moyen pour assigner des tâches, commenter et checker l’évolution des actions. En Savoir Plus

Comment mesurer une campagne de relation presse ?

Guest post écrit par Sanjay Dove, senior account manager chez Wildfire.

Sanjay Dove est directeur de compte chez Wildfire. Il possède une grande expérience dans  la réalisation de campagnes pour des marques dans le secteur de la technologie et collabore avec de petites entreprises qui démarrent tout juste afin d’accroître leur notoriété et leur crédibilité. Sanjay travaille aussi avec des grandes marques technologiques pour gérer leur réputation au sein de leurs industries. Il nous livre ici sa façon de mesurer une campagne de relation presse.

Nous nous faisons souvent des nœuds dans la tête avec une grande quantité de mesures qui n’ont pas beaucoup d’importance. Cela rend les résultats confus et embrouille les clients des agences de RP. Il faut donc simplifier la façon dont nous mesurons la représentation proportionnelle et se concentrer uniquement sur ce qui importe vraiment. La plupart des choses que nous mesurons dans les RP se divisent en trois catégories : production, résultat ou impact. En tant qu’industrie, nous nous concentrons trop sur les deux premiers et pas assez sur le dernier. En Savoir Plus

Focus sur l’AJMed, l’association des journalistes médicaux de la presse grand public

Agnès Duperrin et Rica Etienne, les deux co-présidentes de l’AJMed, nous présentent le fonctionnement et les actions de l’association. Petit point sur le métier de journaliste santé dans le contexte actuel.

Conseil d’administration de l’AJMed : Agnès Duperrin, Cendrine Barruyer, Rica Etienne et Raphaëlle Barter

Pouvez-vous nous présenter l’association AJMed ?
L’AJMed est l’association des journalistes médicaux de la presse grand public. Elle regroupe une cinquantaine de journalistes tous médias confondus, presse écrite, radio, web, télévision. Elle a été créée pour permettre aux journalistes de réfléchir ensemble et réagir au mieux à l’actualité médicale et sanitaire, à l’époque de sa création les bouleversements liés au SIDA, aujourd’hui l’impact de la perte de la biodiversité et du réchauffement climatique sur la santé. En Savoir Plus

Portrait d’Emilie Melloni-Quemar : « On ne devient pas attachée de presse, c’est quelque chose qu’on a dans l’âme, je pense. »

J’ai eu le plaisir rencontrer récemment Emilie à Paris ou elle m’a confié que son agence allait fêter ses dix ans. Cette professionnelle des relations presse, hyper dynamique a fondé Agence Anonyme Paris en 2009 et va donc célébrer cet anniversaire prochainement. Malgré son souhait de rester anonyme elle a bien voulu répondre à nos questions  pour l’occasion et se prêter au jeu du portrait chinois.

Malgré son anonymat, pouvez-vous nous présenter votre agence?

L’Agence Anonyme Paris est une agence de Relations Presse que j’ai fondée en 2009 à Paris. En Savoir Plus

Journaliste : un métier en désillusion mais qui attire toujours

La Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels vient de publier les statistiques de l’année 2018. Le nombre de demandes de cartes de presse reste un bon indicateur de l’état de la profession.

Une profession qui se renouvelle

Alors que le nombre de cartes de presse attribuées en 2018 reste quasiment stable (35 297 pour 35 066 en 2017), le nombre de premières demandes fait un bond de 6%. La CCIJP note d’ailleurs que cette hausse, qui a débuté en 2017, est en contraste avec la tendance en baisse des 10 dernières années.

Une bonne nouvelle donc, la profession continue d’attirer de plus en plus de nouveaux entrants. En Savoir Plus

Le livre blanc des 50 principaux influenceurs politiques anglais.

Si vous êtes intéressés par le climat politique actuel en Grande-Bretagne, ResponseSource et Vuelio ont récemment publié le livre blanc des 50 principaux influenceurs politiques anglais.

Ce guide ultra complet recense les journalistes, blogueurs et autre influenceurs digitaux à la pointe de la politique anglaise. C’est avec plaisir que nous vous offrons l’opportunité de le télécharger gratuitement.

 Rejoignez le Réseau Complémentaire d’Experts ResponseSource.   

Chez ResponseSource notre mission est de développer une connexion puissante entre les médias et les attachés de presse.

Nous disposons déjà de solides fondations et d’un large réseau d’experts et d’attachés de presse abonnés à notre service et pouvant aider les journalistes à trouver les informations dont ils ont besoin. Nous lançons aujourd’hui le Réseau Complémentaire d’Experts .

Ce programme rentre en jeu lorsqu’un journaliste a eu peu de retour sur une requête. Celle-ci sera alors diffusée plus largement à notre Réseau Complémentaire d’Experts quelques jours avant la date de clôture.

En rejoignant gratuitement ce programme, vous pourrez recevoir certaines requêtes de journalistes et accéder ainsi à des opportunités éditoriales pour lesquelles vous avez de l’expertise.

Le Réseau Complémentaire d’Experts ResponseSource est totalement gratuit et  vous pouvez vous désinscrire quand vous le souhaitez.

La face sombre du monde des médias sociaux.

En anglais il existe un terme pour qualifier le fait que des personnes utilisent le contenu que vous postez sur vos réseaux sociaux en le partageant dans des conversations privées : c’est le « Dark social ».

Google en donne une définition assez limpide en disant : « Dark social est un terme utilisé par les spécialistes du marketing et de l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) pour décrire les références de sites Web qui sont difficiles à suivre. … Le trafic le plus souvent obscur est le résultat de personnes partageant des liens de site Web par courriel, des messages texte et des conversations privées ».

Quand les liens sont partagés à travers le système du “Dark social” vous perdez le contrôle et l’habilité à traquer la source de votre canal, elle devient invisible et semble venir directement du traffic. On parle de traffic direct quand quelqu’un tape directement le nom de votre site www.yoursite.com dans son navigateur ou l’enregistre dans ses favoris – Le Dark Social peut fausser ces données et vous faire penser que plus de gens choisissent activement d’enregistrer ou de taper votre adresse de site Web.

Vous pouvez parfois repérer le trafic de conversations privées sur vos rapports d’analyse. Ceci peut être fait en regardant l’URL de la page et en décidant s’il est probable que quelqu’un ait tapé le lien complet dans son navigateur. Bien sûr, cela n’élimine pas les pages signets et représente un nombre relativement faible d’utilisateurs.

Pourquoi de plus en plus de gens partagent-ils du contenu sur des plateformes privées?

La première raison est évidente, c’est pour préserver la vie privée. Le paysage en ligne devient de plus en plus ouvert et visible. Même avec des paramètres de confidentialité sur des plateformes comme Facebook, Twitter et LinkedIn, les gens se sentent encore mal à l’aise de savoir qui voit leur contenu.

La raison suivante est la sécurité. Suite du récent scandale des atteintes à la protection des données Facebook de Cambridge Analytica, les gens se méfient davantage de l’information qu’ils rendent disponible en ligne. L’application de messagerie Whatsapp offre la sécurité de limiter seulement à l’expéditeur et aux destinataires la vision du contenu, éliminant l’inquiétude des messages interceptés.

Beaucoup de gens veulent également partager du contenu avec des personnes qu’ils savent spécifiquement intéressés. Plutôt qu’un message de masse sur Facebook, les gens choisissent de partager avec de petits groupes ou des individus sur Whatsapp.

Mais il ne s’agit pas que du trafic caché et des conversations privées. De nombreux médias et entreprises ont commencé à adopter des canaux privés pour communiquer avec leur auditoire. L’utilisation des groupes WhatsApp pour les clients a vraiment changé la façon dont certaines agences de relations publiques travaillent avec les clients et elles ont presque éliminé les emails. C’est transparent et c’est la meilleure façon de garder tout le monde au courant, de prendre des décisions et d’établir des relations.

Whatsapp est donc lentement mais sûrement en train de devenir un canal de communication essentiel.

 

Retrouvez l’article original en Anglais sur le blog de ResponseSource UK

 

La vitesse n’est pas l’élément le plus important pour les journalistes utilisateurs de ResponseSource.

Vous faites défiler les requêtes journalistiques du matin et tout à coup vos yeux se posent sur … la requête de rêve. Celle qui concerne exactement votre client, le problème qu’il peut justement commenter ou encore une demande concernant directement son produit. De plus cette belle opportunité vient de la presse que votre client cible particulièrement et vous savez que vous pouvez aider ce journaliste. C’est parti, vous allez donc cliquer sur « répondre » et envoyer votre réponse. Premier arrivé, premier servi, parce que c’est bien connu : les journalistes sont des gens très occupés, n’est-ce pas? Eh bien, oui, ils le sont, mais selon les journalistes qui utilisent ResponseSource, ce n’est pas aussi simple que cela. Nous aussi avons été surpris … En Savoir Plus

Quelles résolutions pour 2019 !

Cette année, une fois encore nous dressons la liste de nos bonnes résolutions en espérant les tenir. Qu’elles soient personnelles ou professionnelles, elles nous permettent de fixer un cap pour les mois à venir et de nous améliorer. Nous nous sommes intéressés aux bonnes résolutions de cinq RP afin de nous inspirer et de nous booster pour 2019. Alors bonne année à tous et que cette nouvelle année vous apporte le meilleur.

En Savoir Plus