2020 : l’année de ma flemme

Serge-Henri Saint-Michel est planneur stratégique et éditeur de Marketing-Professionnel.fr. 

 Puisque l’année se termine et bien il nous livre ici dans un billet d’humeur, sa bonne résolution pour la nouvelle année.

Je prends la ferme résolution que 2020 sera l’année de ma flemme ; je vais me laisser flotter pour me ressourcer…

Le développement personnel accompagné de cajolage, de coaching, de bidulothérapie… J’ai essayé.

Le sport à outrance, les stages de motivation, la méditation, la maison des jeuns, sorte de reset gastronomique, j’ai essayé.

Les balades en open space, les déambulations sans bureau (ni but fixe) du flexoffice, la chasse aux infos en trop (hyperinfophagie), les vitamines de crayon, le clavier bien tempéré… J’ai essayé (bien avant le bac).

Alors pour l’année qui s’ouvre, je me laisse flotter pour me ressourcer.

Résolution prise : 2020 sera l’année de ma flemme

Flemmarder pour flâner, flâner pour profiter d’une vraie sérendipité, pour humer et peser le temps qui passe (et qui trop souvent pense à ma place) pour calmement le prendre en Homme gourmet. Panser mon âme et me retrouver après tant d’aliénation, de distorsions et d’éparpillements. Me retrouver dans mon corps pour lui donner envie de cohabiter avec mon âme ; donner à mon âme l’envie d’habiter mon corps. Retrouver ma flamme originelle.

Faire en sorte que ce couple soit accueillant de l’Autre et pas seulement objet d’un regard soupesant et oppressant, objet d’un entretien utilitariste visant à la productivité à court terme mû par une main invisible.

Faire en sorte que ma flemme soit salvatrice, en n’accélérant pas plus que je ne dois…

Travail prométhéen en perspective car entretenir sa flemme et l’étincelle créative qui étrangement la suit relève du titanesque…