Interview de Jérôme Bouvier sur la onzième édition des Assises du Journalisme : le journalisme utile et la confiance perdue

Jérôme Bouvier, le créateur des « Assises du Journalisme » est un journaliste passionné par son métier et les conditions de son exercice. Après 7 années de presse écrite, il est entré au début des années 80 à Radio France et a dirigé la rédaction de France Culture ainsi que celle de RFI. Cet « enfant du service public », comme il aime à se nommer, a aussi été médiateur des radios de Radio France et a également travaillé en télévision. Il a présenté pour France 5  un magazine sur la Citoyenneté et a créé une télévision locale en grande Banlieue, « Canal Coquelicot ». 

Jérôme Bouvier est aussi un grand militant  pour les Sociétés de Journalistes et les chartes de déontologie. En 2015, il rejoint le Cabinet de la Ministre de la Culture Fleur Pellerin puis celui d’Audrey Azoulay et y poursuit le combat en faveur d’une presse de qualité. 

Comment sont nées les Assises ?

Du constat qu’il n’existait aucun moment de rassemblement de nos métiers dans toutes leurs diversités ! Aucun lieu de dialogue avec le grand public pour débattre des conditions de production d’une information de qualité. Alors que ce dialogue entre journalistes, éditeurs et citoyens est essentiel ! D’où la création de l’association « Journalisme & Citoyenneté » en 2006 pour réaffirmer à la fois la nécessité de ce métier- bien exercé- par rapport à tous ceux qui en prédisaient ou souhaitaient la fin. Il y avait en parallèle, l’urgence de sortir de notre surplomb, de cette arrogance qui nous est beaucoup reprochée, pour ouvrir un dialogue sincère avec nos publics.

C’est ainsi que sont nées les premières Assises. C’était à Lille en 2007. Un pari un peu fou connaissant le peu de goût que nous avons pour le collectif… Grace à la crise peut être, qui balayait toutes nos certitudes passées, grâce aussi au sentiment d’urgence de retrouver nos fondamentaux face au bouleversement sans précédents de la révolution numérique, cette proposition de rassemblement a tenu. La communauté qui s’est créée au fil des ans autour des Assises est solide, passionnée, diverse. Avec suffisamment d’envie en tous cas pour attaquer notre deuxième décennie avec gourmandise !

Pouvez-vous nous présenter les grandes lignes de l’édition 2018 ?

La onzième édition des Assises Internationales du Journalisme de Tours (où nous avons décidé de nous enraciner depuis trois ans) aura pour thème : « Un journalisme utile ? » Sortir du débat sur la confiance perdue pour demander à nos publics en quoi notre métier peut leur être utile ? Quelles informations leurs sont utiles ? Toutes les utilités, démocratique comme servicielle ! L’investigation, la certification, l’évasion, l’accompagnement de mon métier ou de mes passions. Le journalisme porteur de solution. Avec France TV, France Médias Monde, Radio France et le JDD et l’Institut Viavoice, nous allons mener une grande enquête sur le theme.

Impossible de citer ici les quelques 50 ateliers et débats. Les workshops. Le Hackathon Francophone qui fait travailler ensemble les journalistes des deux rives de la Méditerranée. Impossible de citer également  les 250 intervenants qui nous font l’amitié de venir partager leurs expériences et leurs savoirs, mais d’un mot évoquer les grands thèmes d’actualité de l’année qui seront au cœur des débats : la lutte contre les fake news. (La Ministre de la Culture, Françoise Nyssen, viendra présenter le projet de loi voulu par Emmanuel Macron sur ce sujet). L’éducation à l’Information qui sera plus que jamais l’une de nos priorités avec une journée spéciale le 14 mars, ou encore la place des femmes dans les rédactions, le harcèlement, il y a tant à faire !

Cette année, le  Grand Prix du Journalisme vous propose de voter pour le lauréat 2018 parmi  quatre nommés choisis par le jury de Thomas Sotto.

Un mot sur le Salon du Livre du Journalisme que vous organisez le samedi 17 mars

Oui ! Ce sera la grande nouveauté de cette onzième édition. Un salon du Livre du Journalisme sans équivalent en France ! Impossible de citer tous les auteurs mais nous sommes très heureux d’accueillir une belle diversité de grandes signatures : Kamel Daoud  tout d’abord qui  sera l’invité d’honneur ; mais aussi Frédéric Beigbeder, Aymeric Caron, Ariane Chemin, Raphaëlle Bacqué, Patrick de Carolis, Patrice Duhamel, Michèle Cotta, Bernard Guetta, Thomas Legrand, Annick Cojan ou encore Vincent Duluc pour les amoureux de foot…

Quatre journées de printemps pour fêter le journalisme sous toutes ses formes.

Programme détaillé et inscription sur www.journalisme.com