Interview de Ludivine Plessy (Agence Keep Contact) : La communication, une fonction stratégique des entreprises.

 

Vous êtes jumelles et vous avez créé ensemble l’agence Keep Contact au Luxembourg qui est une « success story », pouvez-vous nous raconter comment a commencé cette aventure et qui a eu l’idée la première ?

 Ludivine PLESSY : La communication devient une fonction stratégique dans les entreprises, au même titre que la planification, la gestion des ressources humaines ou les finances. Ce constat sera encore plus vrai demain. J’en avais le pressentiment en 2007. C’est la raison pour laquelle j’ai créé Keep Contact après avoir été responsable marketing et communication de Manpower Luxembourg.

Avec le développement de l’agence tant au Grand-Duché de Luxembourg que dans le Grand Est, ma sœur jumelle, Catherine, m’a rejoint en 2014 pour prendre en charge les fonctions commerciales. Pour nous, travailler ensemble nous est apparu comme une évidence.

Quels services proposez-vous aujourd’hui ?

Ludivine PLESSY: Keep Contact propose trois grandes familles de services. Les relations publics, la veille media et la gestion d’informations. Ces trois services sont aujourd’hui souvent intimement liés dans les entreprises. Pour être visible, une entreprise doit communiquer. Parallèlement, elle doit aussi écouter et regarder comment elle est appréhendée dans la presse et sur les reseaux sociaux.

Pour conduire ces missions, nous developpons des outils utilisant l’intelligence artificielle. L’agence est également agréée par le gouvernement luxembourgeois comme organisme de formation professionnelle.

Pourquoi avez-vous appelé votre agence Keep Contact ?

Ludivine PLESSY : Trouver un nom est toujours une gageure. J’ai choisi la simplicité pour résumer en deux mots l’essence de notre offre, notre ADN. Permettre et faciliter les contacts est aujourd’hui essentiel, dans un monde qui se digitalise à toute vitesse, parfois au detriment de l’humain.

Quelle est la principale qualité dans votre métier ?

 Ludivine PLESSY : Il n’est pas possible de bien communiquer si on ne sait pas bien écouter. C’est la base de tout. Il s’agit bien sûr de l’écoute active. J’observe qu’elle devient une discipline à part entière dans les plus prestigieuses formations en management.

Quels conseils donneriez-vous à ceux qui veulent créer comme vous leur agence ?

 Ludivine PLESSY : Etre capable de résumer en une phrase ce qu’ils veulent faire. Lorsqu’il a créé Apple, Steve Jobs voulait « rendre l’informatique accessible à tous ». On voit où cela l’a mené. Son idée était simple. Il est aujourd’hui au panthéon des génies qui ont façonné le monde.

Comment envisagez-vous l’avenir ?

Ludivine PLESSY : Jamais la masse d’informations disponibles n’a été aussi importante qu’aujourd’hui. Elle double chaque année. Résultat: nous vivons dans un nuage informationnel, pour reprendre l’expression du sociologue Edgar Morin, où il est de plus en plus difficile de distinguer l’important de l’anecdotique, le significant du futile.

Dans ce contexte, les communicants auront dans les années à venir un role determinant, qu’il s’agisse de répondre à la montée des fake news ou d’expliquer les enjeux sociétaux dans un monde toujours plus complexe.